LA LINGUO INTERNACIONA IDO
Ido-France

245146 visites depuis le 24.11.03

Les pionniers de l'Ido

Professeur Louis Couturat (1868-1914), Fondateur et Secrétaire de la Délégation
En 1890 il fut reçu premier à l’agrégation de philosophie avec félicitations du jury. Nommé professeur à l'université de Toulouse en 1894, il soutint ses thèses en Sorbonne (sa thèse en latin était intitulée De Platonicis mythis). Leur grand succès lui donna la possibilité d'obtenir un congé qu'il employa à ses recherches, se consacrant à l'étude de la physique. Il collaborait en même temps à La Revue de Métaphysique et de Morale, publiant une série d'articles sur l'espace et le temps et un essai critique sur l'hypothèse des atomes. Le 27 octobre 1897 il fut nommé à l'université de Caen où il consacra ses cours à la philosophie des sciences mathématiques. Par la suite il fut professeur de philosophie au Collège de France.
À partir de 1907 il devint un des participants majeurs du mouvement de création de l'ido.
Pacifiste, il fut néanmoins une victime indirecte de la Première Guerre mondiale : sa voiture fut en effet heurtée par la voiture portant les ordres de mobilisation de l'armée française
En 1903, il co-écrit avec Léopold Léau, l'important ouvrage Histoire de la Langue Universelle.
En 1907, ils rédigent ensemble une suite intitulée Les Nouvelles Langues Internationales.
Bois le Roi    Wikipedia
Professeur Léopold Leau (1868-1943), Fondateur et Secrétaire Adjoint de la Délégation
Léopold Leau fut professeur agrégé de mathématiques au lycée Émile-Zola de Rennes. En 1897, il obtient le doctorat ès sciences mathématique avec un mémoire intitulé Étude sur les équations fonctionelles à une ou a plusieurs variables à l'université de Paris. Il a été nommé ensuite professeur à la faculté des sciences de l'université de Nancy.
En 1901, Léopold Leau fonda avec son collègue Louis Couturat, la délégation pour l'adoption d'une langue auxiliaire internationale à la suite du constat des difficultés de traductions linguistiques en diverses langues, lors de l'Exposition universelle de 1900.
En 1903, il co-écrit avec Louis Couturat, l'important ouvrage Histoire de la Langue Universelle.
En 1907, ils rédigent ensemble une suite intitulée Les Nouvelles Langues Internationales.

Wikipedia
Louis de Beaufront (1855-1935)
De son vrai nom Louis Chevreaux, il fut l'introducteur de l'espéranto en France dès 1888 - soit un an après l'invention de cette langue par Ludwik Zamenhof. Zamenhof fit de lui son homme de confiance et le désigna pour représenter l'espéranto auprès de la "Délégation pour l'adoption d'une langue auxiliaire internationale ", fondée en 1901. Lors des réunions du comité de cette Délégation au Collège de France, en 1907, Louis de Beaufront défendit le projet ido.
Il mourut seul, pauvre et oublié, dans la Somme où il s'était retiré. Ce n'est qu'après sa mort que l'on sut qu'il n'était pas marquis mais né de père inconnu - quoiqu'il se dît de sang royal
Wikipedia
Wilhelm Ostwald (1853-1937), Président du Comité de la Délégation
Chimiste et physicien allemand, considéré comme l'un des fondateurs de la chimie physique, reçut en 1909 le prix Nobel de chimie. Il naquit à Riga (Lettonie) et en 1881, il fut nommé professeur à l'institut polytechnique de Riga. De 1887 à 1906, il fut professeur de chimie physique et directeur du laboratoire de chimie à l'université de Leipzig, en Allemagne.
En tant que scientifique pensant globalement sur la base de sa conception sur "l'impératif énergétique" ("Ne gâchez pas l'énergie, utilisez-la !") il milita entre autres pour une université internationale, une monnaie mondiale, un nouveau calendrier mondial, un format mondial pour les périodiques et pour une langue mondiale.
Il plaida d'abord pour l'Espéranto (puis la critiqua) et fut favorable à l'Ido . Il fut nommé président de la Délégation pour l'adoption d'une Langue Auxiliaire Internationale et président honoraire de l'académie d'ido en 1931. Très tôt déjà il avertit des suites négatives du rôle hégémonique de l'anglais.
Mais Ostwald est surtout connu pour ses contributions dans le domaine de l'électrochimie. Il produisit également une œuvre importante en philosophie des sciences et en théorie de la connaissance (monisme). Ses travaux sur la théorie des couleurs et des colorants le mirent en rapport avec les courant artistiques de son temps (expressionnisme).

A propos de la langue mondiale (PROGRESO, Vol. VIII, nro. 81, Janvier 1931)

Lire : Document 1   Document 2.
Wikipedia
Otto Jespersen (1860-1943), Membre du Comité de la Délégation
Il étudia à l'université de Copenhague, où il fut diplômé en anglais, en français et en latin. Il étudia aussi la linguistique à Paris, Berlin, Leipzig, Londres, et à l’université d’Oxford. En 1890, il proposa une « méthode directe » d'enseignement des langues, basée sur sa propre expérience européenne.

Jespersen fut professeur d’anglais à l’université de Copenhague de 1893 à 1925. Avec Paul Passy, il fonda l’Association phonétique internationale. Il fut un défenseur et un développeur actif des langues auxiliaires internationales. Il participa à la Délégation de 1907 qui créa la langue auxiliaire Ido. Il déserta les rangs idistes pour tenter de lancer le Novial en 1928 qu’il considérait comme une amélioration de l’ido. Le Novial ne survit pas à son auteur décédé en 1943.
Wikipedia